Ca gaze pour le GNV – Déplacez-vous – Fréquence Terre

By Sébastien Chauveau

A Nantes, les bus au diesel vont progressivement être remplacés par des bus au gaz. Crédit photo : Bjoern Wylezich/Fotolia

Déjà quinze mille véhicules roulent en France avec ce carburant. Cela ne devrait pas cesser d’augmenter dans les prochaines années.

Rouler au GNV n’est pas une nouveauté. Ce qu’il l’est et va sûrement le devenir suite aux périodes de pollutions que nous avons connus ces derniers temps, c’est qu’il va prendre de l’essor. Déjà quinze mille véhicules roulent en France avec ce carburant. Cela ne devrait pas cesser d’augmenter dans les prochaines années.

Premier carburant alternatif

Le GNV, ou gaz naturel véhicule, est le premier carburant alternatif au monde. Il est écologique. Les agglomérations ont donc tout intérêt à y recourir pour faire rouler leur bus.

Outre ses qualités sur la protection de l’environnement, l’emploi du GNV allège le porte-monnaie. Faire un plein avec ce carburant coûte 50 % de moins qu’avec le diesel et l’essence. Il s’adapte à toutes les flottes de véhicules. Il va aussi bien dans les réservoirs des citadines que dans celui des utilitaires, des bennes à ordures et des bus. Sa mise en œuvre est simple. Les stations sont déployables selon les besoins.

Nantes métropole a bien compris les intérêts du GNV. Elle vient de commander quatre-vingts bus fonctionnant à ce carburant, pour une facture de trente-neuf millions d’euros. L’objectif de la ville est d’augmenter sa flotte et de proposer plus de services. Les nouveaux bus au GNV seront déployés tout au long de l’année dans la cité des ducs et tout autour de la ville.

Cet article Ca gaze pour le GNV est apparu en premier sur Fréquence Terre.

Source:: Déplacez-vous

This entry was posted in Mobilité durable and tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.